G : histoire, géo, admin

Gignac : culture locale

Faune et flore

Cela m'intéresse

Documents sonores

Gignac : un autre regard

Cadre de vie

Culture et voyages

Culture, lettres, écriture

Culture philosophique

Santé

Société

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://d.mireille33.free.fr/data/fr-articles.xml

Les poèmes de Guillaume Vayssié sur Gignac
Mon enfance
Entends-tu le silence de la nuit ?
La fraîcheur du soir nous fait frissonner
Cette caresse froide qui sans bruit
Viens frôler nos épaules abandonnées
Le pâle soleil vient de se cacher
Derrière le bois de chênes rabougris
Mon village est là dans cette vallée
Seul lieu où tout est beau quand tout est gris
J'ai le cœur qui bat si fort avec vous
Gignac fait de souvenirs les plus fous
C'est mon enfance, c'est mon territoire
Les souvenirs des plus belles victoires.
Les jeux dans les bois, les fleurs et la mousse
L'eau de la piscine qui m'éclabousse
Une vie d'efforts dans le réconfort
Accompagnée de multiples trésors.
Mais maintenant la nuit vient de tomber
Doucement se dépose la rosée
Comme chaque fois autour de mes bois

Quand j'étais petit prince et petit roi.



Autoportrait


Avez-vous ressenti
L’énergie d’une bête
La force de la pluie
Ou le cri de la chouette ?

J’ai déjà vu cela
Et beaucoup plus encore
Tapis dans le noir là
Au milieu des trésors

J’ai aimé la nature
Assez tôt dans l’enfance
J’ai aimé l’aventure
Dans les bois de la France

Perdu dans la forêt
Seul avec ma boussole
Dans mes jeunes années
Accompagné d’Éole

C’était ma liberté
Aujourd’hui encore
Ma nostalgie serrée
Mon cœur qui bat très fort

Mon village d’enfant
Mes rêves de la nuit
Renaissent maintenant
Sous la forme d’un fruit

Je voudrais revenir
Dans le calme et l’air frais
Je voudrais revêtir
L’herbe tendre des près.


Je suis d'un petit village.

Je suis d’un petit village.
Mon grand-père était paysan,
Mon oncle est un travailleur de la terre.
Je me sens bien là-bas
Au milieu des bois.

Mais j’ai voyagé,
J’ai vu une partie du monde
Depuis l’âge de sept ans
Jusqu’à vingt et un ans.

J’ai vu le Piton de la Fournaise,
Les dunes de Merzouga,
La muraille de Chine,
Les tours jumelles de New York
Bien avant leur effondrement.

J’ai vu San Francisco
Mais aussi Bamako,
La mosquée Sainte-Sophie,
La mer morte en Israël,
Les montagnes du Sinaï en Égypte,
Le désert de Tunisie.

Et quand je reviens dans mon petit village,
Je me sens encore serein à respirer l’air pur.
Je vois à nouveau la place Rouge
Et le train jusqu’à Saint-Pétersbourg
Mais je marche sur l’herbe
Et dans les bois,
C’est là que je me sens bien
Comme un roi.


Il fait beau dans le village.

Il fait beau dans le village.
Les gens rient, les gens pleurent, les gens parlent.
La place est inondée de soleil.
Une amie me montre le chœur que j’aime.

Dieu que l’église est belle,
On entend les chants qui résonnent.
Certains trouvent les mots
D’autres trouvent les yeux.

La plupart sont orgueilleux,
Suivent le cortège mais parlent d’eux.
Il est vrai que les papillons sont merveilleux,
C’est une journée tranquille.

Et sous le ciel bleu,
On enterre une dame.
Une seconde de respect
Effleure la petite vallée
Comme une douce flamme.

Il fait si beau dans le village.

Ma forêt.

L’aurore pose doucement son voile sur les secrets solitaires
L’ombre absente contient les tristes songes dans un palais immortel
L’arbre déploie sa fierté éternelle
Sur les rivières argentées
Sur l’ivresse des fleurs
Sur les destinées et l’orgueil.

Seule la montagne peut répondre au fier soleil
Qui déploie ses lumières tranquilles dans les feuillages fragiles
J’entends le vent murmurer un adieu
Jusque dans l’ombre froide sœur de la nuit

Les branches chantent le pouvoir suprême
Avec ce vent distrait qui frôle les éléments
En ami frissonnant

Paysage boisé de pluies et de lumières
Cassé
Par le génie distrait d’un homme au pouvoir naïf

Ne pleure pas tes arbres coupés
Devant les yeux d’un enfant craintif

L’odeur de l’essence a tout tronçonné.

Il reste les épaves et l’argent.


 

Auguinou ( jepoeme )

 Le chazal.

 

Une ferme au milieu des champs
Une perle de souvenirs entiers
Lieu où ma grand-mère me regardait
Je vois encore ses rides et les grains de blé

La poussière, le bois, le travail de la Terre
Soldats courbés sur le sol sec et les pierres
Pour un combat qui mène aux fruits mérités

Dans la cuisine, une horloge au tic-tac continu
Des sons de cloches qui rythment les journées harassantes
Là où l’exigence porte les valeurs de la rigueur

Le silence comme spectateur du temps qui s’effrite
Devant coquelicots, forêts de chênes et fleurs cultivées
Soleil et pluie en éclat de rosée dessinée

Quand je marche sur les pas de son histoire
Je pense, je pense
Comme si cette pierre, cette fleur
Au détour d’un chemin
Me racontait à nouveau sa vie

Comme si cette ferme
Était femme vieillie

Guillaume ( Facebook )

 

Retour précis et symbolique dans le temps et l'espace. On croit revivre ces moments

Poème qui a gagné un concours sur internet " Plume de poésie " : mon jardin de lumière

Mon jardin de lumière.

Je voudrais revenir
Dans le calme et l’air frais
Je voudrais revêtir
L’herbe tendre des prés

Nature, étends tes ailes
Dessus nos pas feutrés
L’horizon éternel
Dessinera son trait

Ce matin sur la rose
J'ai vu le vent jouer
Il a fait une pause
Dans les pétales frais

Les rayons du soleil
Ont caressé la fleur
Comme ferait l’abeille
Pour butiner le cœur

Les papillons dansaient
Dans l’écrin de lumière
Une reine dormait
Dans sa fourmilière

De nouveaux animaux
Redessinaient le temps
L’ombre était à nouveau
Univers bien vivant

J’ai aimé la nature
Assez tôt dans l’enfance
J’ai aimé l’aventure
Dans les bois de la France

Mon village d’enfant
Mes rêves de la nuit
Renaissent maintenant
Sous la forme d’un fruit

Guillaume Vayssié


 


Date de création : 30/06/2015 . 20:40
Page lue 200 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Site complet

Ce site n'est qu'un chapitre de mon site principal où vous pouvez trouver de multiples articles sur : Culture, littérature, santé, société, voyages...

Pour accéder à mon site principal, cliquez sur le lien suivant :

http://www.mireille33.fr/

Meilleur du Web : Classement des meilleurs sites web.

Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne